COMITE DE SKI ALPES PROVENCE

Accueil > Actualités > ALPIN - LA PREVENTION DES BLESSURES, LES COACHS AVISES / 19.11.2018

19.11.2018

ALPIN - LA PREVENTION DES BLESSURES, LES COACHS AVISES

Pour sa 8ème édition, le colloque des entraîneurs organisé par le Comité de ski alpes Provence samedi 17 novembre au CIPPA de Briançon, a mis la barre encore un peu plus haut en invitant sur son estrade, une équipe médicale de « haut niveau ». Le thème choisi pour ce rendez-vous annuel destinés aux coachs des clubs de ski des Hautes Alpes et des Alpes de Haute Provence, était la santé et plus précisément la prévention des blessures au cours de la pratique du ski alpin.

Jean-Loup Cartier chirurgien de la hanche et du genou et directeur de la Polyclinique de Gap, accompagné de son staff du COSMA (1), Loïc Le Coz  chirurgien orthopédique, Yvan Prothoy médecin du sport, et Reine-Claude Prothoy coach sportif spécialisée dans la réathlétisation et la détection des profils à risque des blessures liées au sport, ont exposé les problématiques fréquentes pour ne pas dire récurrentes, rencontrées chez les jeunes pratiquant de ski alpin en compétition.

COMMOTIONS CEREBRALES : AGIR

Au devant de l’actualité, les commotions cérébrales : « Elles ont été identifiées il y a seulement 10 ans dans la pratique du sport grâce au Rugby, explique le Dr Prothoy (2). Elles sont peu connues chez les médecins, il est très important de savoir les dépister» insiste-t-il devant les coachs de ski lesquels sont au premier chef, témoins d’un choc de la tête lors d’une séance d’entrainement ou d’une course (3) (voir questionnaire SCAT5). La règle d’or à retenir est de ne pas laisser passer l’incident/accident s’il y a le moindre doute au premier signe ; une poursuite de l’activité pouvant générer des conséquences graves plus tard pour la santé du jeune (lésions neuronales et maladies neurovégétatives précoces). « Le plus préoccupant, c’est quand il y a répétition des chocs et une reprise précoce de l’activité physique et scolaire » conclue le médecin.

La prévention est également le maître mot pour éviter des blessures compliquées du genou chez des adolescents qui cumulent la pleine croissance et la pratique intensive du ski. Les pathologies les plus connues sont les lésions du ligament croisé antérieur du genou (LCA), le syndrome Fémoro Patellaire ou syndrome rotulien et la maladie d’osgood Schlatter, cette dernière se caractérisant par une douleur précise et localisée lors de la pratique sportive. Deux étudiants thésards mènent actuellement une étude sur le terrain auprès des clubs volontaires dans le but de suivre pendant deux ans, des jeunes skieurs âgés de 12 à 18 ans, avec l’objectif de repérer les profils à risque. Pour Loic Le Coz,  « il y a plus de risque chez les filles à la puberté avant 18 ans. Le contexte psychologique qui présente des facteurs favorisant (stress, fatigue…) joue beaucoup quand survient la blessure ».

Jean Loup Cartier, qui s’intéresse parallèlement au développement mental du sportif, a enfoncé le clou en rappelant qu’un «enfant en pleine croissance ne connait pas les même stades d’évolution que son copain. Il n’éprouve pas les mêmes contraintes et l’entraineur se doit d’adapter l’entrainement ou la préparation physique en fonction des potentialités du jeune».

 

 


 

PARTAGE DE CONNAISSANCES

Le colloque est également un temps fort pour les entraîneurs soucieux de parfaire leur pratique professionnelle et de s’ouvrir aux dernières études de recherche réalisées dans le domaine du ski. En préambule de cette journée, ils ont pu entendre leurs homologues (1) qui entraînent les équipes régionales au Comité de ski Alpes Provence. Ils ont partagé leur expériences et leur pratique d’entrainement présentant les exercices et les situations pédagogiques qu’ils mettent en place toute au long de l’année. Comme un certain nombre de coachs, ils ont fait part aussi de leur questionnement, se soumettant régulièrement à une « méta analyse » de leurs méthodes au regard des progrès des jeunes qu’ils suivent régulièrement.

(1) Frédéric Beauviel, Yoann Lescoules, Benoît Delorenzo entraîneurs CIE et équipes régionales U18-U21 garçons et filles, Mihai Bara Entraîneur CIE et équipe régionale U16-U18 filles et au CIE, Quentin Bremond entraîneur de l’équipe régionale U16 et du CIE, Julien Reynaud entraîneur Groupe Promotion en soutien des équipes régionales et François Briot préparateur physique CIE, absent ce jour.

 

 

 

*